Comment bien trier ses déchets ? C’est une question récurrente lors de nos ateliers sur le zéro déchet en entreprise. En effet, les consignes ne sont pas toujours claires, et différentes d’une région à l’autre. Pour en savoir plus, nous sommes parties visiter une usine de tri sélectif, pour voir comment ces déchets sont gérés. 

La visite de l’usine de tri

Rendez-vous le 15 avril devant le Syctom dans le 15ème arrondissement. Ce centre de tri est une structure publique, qui travaille avec beaucoup de partenaires privés. Chaque année, environ 32 000 tonnes de déchets passent sur les tapis, pour 740 000 habitants (soit environ 43kg de déchets dans la poubelle jaune par an par habitant). Ce chiffre varie beaucoup selon la période, avec des pics dans autour de Noël et des creux en été. 

Les cartons, papiers, emballages en métals et emballages en plastiques se mettent dans la poubelle jaune (et pas les objets en plastique, qui se jettent dans le tout-venant). Selon les collectivités et les centres de tri, on peut également jeter les pots de yaourts et les capsules de café. Cela va dépendre de la technologie utilisée à l’usine. 

Une fois le ramassage effectué, les camions sont pesés, puis passent dans un portique pour détecter une potentielle radioactivité. Ils se déversent ensuite dans un hangar, et des opérateurs enlèvent les plus gros déchets non recyclables (il s’agit par exemple de vélos, des produits électroniques, etc). Un tractopelle passe ensuite pour les mettre dans un tromel, une sorte de grosse passoire qui tourne pour séparer les petits des gros déchets. Les opérateurs trient manuellement les déchets de plus de 32 cm. 

Les autres sont séparés en fonction des corps creux et des corps plats. Les corps creux correspondent aux bouteilles en plastique, briques alimentaires, pots et barquettes, qui rebondissent sur les tapis. Les corps plats sont les journaux, papiers et cartonnettes. Tous ces déchets passent dans un trieur optique qui va détecter leur composition. S’il s’agit de plastiques ou de papier, ils sont retriés manuellement. Dans le cas de l’aluminium et de l’acier, les déchets passent dans un champ magnétique et un aimant qui permettent de les trier facilement. 

Une fois les déchets triés, ils sont pressés et fournis aux entreprises de recyclages par balle. La mission du centre de tri s’arrête ici. 

À retenir pour bien trier ses déchets

  • Le papier, carton, les emballages en papiers, en aluminium et en métal (donc certains aérosols) se recyclent. Les objets en plastique (jouets, tapis de yoga, coques de téléphones) ne se recyclent pas. 
  • Les erreurs de tri (du côté des particuliers) sont de 30%. Malheureusement, le centre de tri n’a pas les chiffres des déchets correctement triés mais non recyclés en entreprises de recyclage.
  • Les déchets dans des sacs plastiques sont traités comme des « gros déchets ». Après le passage dans le tromel, ils sont triés manuellement. Un opérateur se charge alors de casser le sac et remettre les déchets dans le tromel. Il vaut donc mieux jeter ses déchets en vrac dans la poubelle.
  • On peut recycler le papier entre 5 et 10 fois, le plastique entre 2 et 3 fois. Dans les balles de plastiques, la quantité qui ne peut pas être recyclée est de plus en plus importante. 

Évidemment, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas : essayez au maximum d’adopter des gestes écologiques !

Si vous souhaitez visiter vous aussi un centre de tri, vous pouvez prendre rendez-vous ici pour la région parisienne : https://www.syctom-paris.fr/prevention-et-sensibilisation/visiter-les-centres-de-traitement-de-dechets-du-syctom/inscriptions-aux-visites-des-centres-du-syctom.html

À Lyon, les associations mouvement de palier et zéro déchet Lyon proposent régulièrement des créneaux.

Vous voulez sensibiliser au tri des déchets en entreprise et limiter votre quantité de déchets ? Nous proposons 2 expériences sur cette thématique : le rallye déchets et l’atelier zéro déchet. Contactez-nous pour en discuter !

Nous contacter